Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2016

Les baleines préfèrent le chocolat de Marie Colot

 Oser

 

baleines.jpg

Dans la classe de madame Moustache, il y a des meneurs, des élèves surs d'eux qui donnent des surnoms à tous. Lorsque Adeline arrive, toute de rose vetue et surtout assumant pleinement son sur poids, c'est l'éclatement des certitudes et des habitudes dans ce petit monde bourgeois où l'apparence est importante.

Lorsque Burger, le nouveau surnom d'Adeline, est retrouvé inanimée dans la piscine scolaire, c'est le drame. Plongée dans le coma, on découvre les divers points de vue d'élèves. La jeune fille, fan de Marylin Monroe, se réveillera-t-elle ?

Un roman sensible sur le harcèlement, la différence, les relations humaines pas si simple, la jalousie. En même temps, beaucoup de chaleur se dégage dans cette histoire pleine d'amitié et de belles personnes. J'avais beaucoup aimé Les dimanches où il fait beau, Marie Colet aborde avec sensibilité et pudeur des sujets qui dérangent et qui sont nécessaires.

Alice, Deuzio, 2015   Public : à partir de 10/11 ans

Les commentaires sont fermés.