Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2018

Ma vie de Bacha Posh de Nadia Hashimi

bacha.jpgLors d'un attentat à Kaboul, le père d'Obayda, policier est blessé et amputé d'une jambe. La famille part à la campagne pour une vie assez triste, le père sombrant dans la dépression. Pour apporter le bonheur à la famille, pourquoi ne pas avoir un garçon dans la famille ? Alors une des filles, la plus jeune va devenir une bacha posh : un garçon.

Pas facile de porter un pantalon, d'aller dans la classe des garçons et de jouer avec eux. Mais la petite fille va trouver un allié insoupçonné avec une autre bacha posh.

J'avais découvert ce sujet avec le roman écrit par Charlotte Erlich Bacha posh, une vraie découverte. Ici on partage les vies de ces petites filles, qui passent d'une identité sexuelle à une autre du jour au lendemain, qui vivent la liberté d'homme et puis un jour tout s'arrête et il faut retrouver la maison, ses contraintes et se soumettre. Un texte assez fort et émouvant sur le destins de ces petites filles sacrifiées.

Castelmore, 2017    Public : à partir de 12/13 ans

 

05:41 Écrit par Sophie dans Romans jeunesse | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

C'est marrant, moi je ne les vois pas comme des enfants sacrifiées, moins que leurs sœurs en tout cas, elle goutent une liberté à la quelle elles n'auraient pas eu accés sans cela. C'est assez frappant dans le roman, si l'héroïne à peur de sa transformation en garçon au début de l'histoire, elle comprend vite qu'elle à tout à y gagner et espère garder ce genre pour toujours.
Ce que j'ai beaucoup aimé c'est que le roman montre bien comment chaque individu est limité par le regard qu'il porte sur son genre, comment elle acquière rapidement les compétences masculines.

Écrit par : chloé | 21/01/2018

Les commentaires sont fermés.