Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2015

Je me souviens de Martin Michaud

Angoissant

Je-me-souviens.jpgPlusieurs personnes sont retrouvées mortes, la gorge transpercée par un instrument de torture semblant venir du Moyen Age. L'enquête est confiée à Victor Lessard, un policier atypique, ancien alcoolique, dépressif, divorcé.

A travers l'enquête, on plonge dans un Québec inconnu, neige et sirop d'érable certes mais aussi plongeon dans le passé, des sans abri, des expériences médicales  ignobles.

Le texte nous fait parfois sourire, ça sonne québécois, parfois on ne comprend pas les jeux de mots. Mais cela ne gêne pas la compréhension globale. Il faut être motivé quand même 633 pages, somme de petits chapitres qui permettent d'arriver au bout presque s'en sans apercevoir. Un univers à la Fred Vargas où l'intrigue est mêlé à l'analyse psychologique des personnages.

Un auteur québécois à découvrir

Kennes, 2015     public : adultes

 

06:37 Publié dans polars | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.