Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2017

Les mains lachées d'Anaïs Lobet

maisn lachés.pngMadel, journaliste aux Philippines, est venue passer quelques jours chez son petit ami. Mais un typhon de catégorie 5 arrive. Il ravage tout et emporte plus de 7000 personnes. Elle échappe de peu à la noyade.

Difficile pour elle d'assumer son job de journaliste, sa culpabilité d'avoir laissé un enfant qu'on lui avait confié et surtout la douleur d'avoir perdu son ami.
Au milieu du chaos, l'humain doit faire face et se surpasser.

Le roman nous rappelle des images vues à la télé, tout en étant bien en sureté. Ici, on nous parle concrètement de personnes, d'enfants, de familles détruites. On lit la gorge nouée devant tant de dénuement et de détresse. Un roman qui sonne juste et laisse des traces.

Plon, 2016   Public : adultes 

Badge Lecteur professionnel

Les commentaires sont fermés.