Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2017

La femme qui traversait les Alpes avec une valise à roulettes et une urne de René Freund

femme-qui-traversait-les-alpes-avec-une-valise-_6145.jpgA la mort de son père, Nora hérite mais à une condition : transporter les cendres de son père à un endroit précis et en compagnie d'un homme choisi par son père. La jeune femme, révoltée, finit par accepter. Commence alors le récit de ce périple source de découvertes géographiques, de rencontres. Le duo, formé malgré lui, se querelle car il forme un binôme aux caractères très différents. Pourtant un lien se noue au fil des épreuves.

Un roman feel good, qui pousse à réfléchir, sur la vie, la mort, la famille, le deuil. C'est parfois un peu caricatural mais au final assez plaisant, car il y a aussi beaucoup d'humour et de l'émotion avec notamment le père qui a laissé des lettres à sa fille à découvrir au fil du voyage. .

Merci à Babelio et Kero pour l'envoi du livre dans le cadre de l'opération Masse critique. 

 

Kero, 2017    Public : adultes

 

Les commentaires sont fermés.