Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guerre - Page 2

  • Camarades de Shaïne Cassim

     Révolution 

    camarades.jpg4 jeunes héros : Evgueni s'échappe d'un goulag, Eulalie brûle le verger familial, Gisèle est martyrisée par un père alcoolique et Eddie veut tout quitter pour devenir écrivain. Quatres destins, quatres routes différentes et pourtant ils se rencontrent et deviennent amis à Paris. Ils écrivent leur vie, souffrent et observent leur époque et ses tourments. Nous sommes en 1870, la révolution gronde un peu partout.

    Des portraits à vif, des gens solidaires, militants pour un monde meilleur. Autour d'eux des adultes, journalistes, poètes engagés, l'issue ne pourra-t-elle qu'être fatale ?

    Quel plaisir de retrouver la plume de Shaine Cassim. Un roman historique qui semble loin de nous et qui par sa thématique résonne pourtant très fort.  

    Ecole des loisirs, 2016      public : à partir de 15/16 ans et adultes

     

  • Le chat sur le mur de Deborah Ellis

    Comprendre

    chat mur.jpg

    Clara meurt à 13 ans renversée par un camion. Elle se réveille dans le corps d'un chat. Difficile pour elle de survivre dans la rue, mais elle s'accroche. Nous sommes en Cijordanie, à Bethléem. Elle va réussir à entrer dans une maison et se faire nourrir par des jeunes soldats. Ces derniers surveillent les habitants et contrôlent leurs faits et geste.

    A travers cette histoire fantastique, le conflit israélo-palestinien est bien présent en filigrane : incompréhension, rancœurs, tout peut déclencher une émeute.

    Un roman surprenant, j'ai bien aimé aussi les passages où Clara pense à son passé. Beaucoup d'implicite mais le jeune lecteur pourra ainsi être sensibilisé à cette guerre compliquée.

    Hachette, 2016   Public : à partir de 10 ans

  • L'étrangère de Valérie Toranian

     Génocide arménien

    etrangère.jpgAravni parle peu de son passé en Arménie. Sa petite fille, Valérie essaie d'en savoir plus sur sa vie. Petit à petit, la vieille dame se livre. Comment survivre après avoir traversé le génocide arménien de 1915 ? 

    L'auteur trace un portrait touchant de sa grand-mère, son enfance, sa vie d'adulte. Comment, malgré les horreurs, elle a réussi à garder la force de vivre et le sourire.

    Un roman certes mais très bien documenté, des passages à vous glacer le sang, une horreur indescriptible, un texte qui résonne fort en nous et qui laisse sans voix.

    Flammarion, 2015   Public : adultes

     

  • Rose Afghane de Frank Andriat

    Un peuple brisé

    rose.jpgA travers le récit de 6 jeunes femmes, l'auteur nous fait voyager en Afghanistan. Mais attention pas de tourisme ici mais une plongée dans leur quotidien et le portrait d'une jeunesse sacrifiée : interdictions multiples, violences, chantages, refus du droit à l'éducation. 

    Najmah, Marima, Chebeka devront pour certaines fuir leurs pays où elles sont en danger car leur crime est d'être né femme. Mais comment vivre loin de ses racines et oublier la guerre ?

    On est pris à la gorge, devant cette douleur sourde, muette, on imagine leur beau visage et leurs yeux vieillis devant tant d'horreur. Un texte intimiste, passionnant et bouleversant. On ne sort pas indemme d'une telle lecture tant cette fiction sonne juste.

    La littérature de jeunesse encore une fois nous offre là une oeuvre aboutie, et une belle leçon de vie car ces femmes en survivant résistent et aspirent à un monde meilleur.

    Mijade, 2012   Public : pour ados : à partir de 14/15 ans

     

  • Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles de Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

     Amitié et guerre au fil des lettres

    bonheur.jpgComme le titre ne le dit pas, ce roman propose une correspondance entre deux femmes pendant la seconde guerre mondiale. Nous sommes aux Etats Unis, le conflit semble loin en Europe et pourtant le mari de Glory est parti combattre, elle est enceinte avec un petit garçon de 2 ans et leur meilleur ami l'aide. Des  kms plus loin vit Rita, elle est plus âgée, et attend des nouvelles de son mari mais aussi de son fils partis au front.

    Le hasard met en relation les deux femmes qui commencent une correspondance. Au fil de leurs lettres et de celles de leurs familles, se tisse un lien, une complicité. On cerne mieux ce que fut leur attente, leur quotidien, comment faire face à la solitude, la peur, l'incertitude. A travers les confidences de l'une, les conseils de l'autre, ce sont deux beaux portraits de femmes que la guerre va inévitablement bouleverser.

     Si vous me suivez depuis le début du blog vous savez que j'adore les romans épistolaires. Ici on apprend en plus pas mal de choses sur le conflit vu sous l'angle des américains. J'adore.

    Belfond, 2014   public : adultes

    voir aussi un peu dans le même genre correspondance pendant la guerre le  Cercle Littéraire des Amateurs d'Epluchures de Patates