Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2017

J'ai toujours cette musique dans la tête d'Agnès Martin-Lugand

cvt_Jai-toujours-cette-musique-dans-la-tete_6953.jpgYanis et Véra forment un couple envié de tous et avec leurs trois enfants, ils respirent le bonheur  et la joie de vivre. Lorsque Yanis décide de monter son cabinet d'architecte, quittant celui du frère de Véra, le vent tourne. Il travaille beaucoup, délaisse sa famille. On dirait qu'un mauvais génie les a envoutés...

Un roman passionnant sur le couple et le bonheur, la fascination qu'il procure. L'auteur nous avait surpris avec son célèbre roman Les gens heureux lisent et boivent du café (pour info ils boivent aussi du thé). Merci à ma copine Mathilde de m'avoir fait découvrir cet auteur sensible qui aborde avec justesse la vie et les relations humaines.

Michel Lafon, 2017    Public : adultes

 

18/04/2017

L'ombre du sabre d'Owen Matt

ombre sabre.jpgUn jeune reporter est envoyé couvrir la guerre de Tchétchénie dans les années 1990. Il partage le quotidien des soldats et la vie des villageois. Il va même tomber amoureux de l'institutrice du village. Des années plus tard, il la retrouve et doit affronter ses regrets de n'avoir rien fait pour l'aider à l'époque. Peut-il encore réparer l'irréparable ?

Un roman qui offre un zoom intéressant sur cette guerre si médiatisée et au final si peu connue concrètement. Les personnages sont captivants, sincères. Une lecture dépaysante et envoûtante.

Les escales, 2016      public :adultes

05:52 Publié dans Romans adultes | Tags : guerre | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/04/2017

N'y pense plus, tout est bien de Pascale Maret

tout va bien.jpgComment se reconstruire quand à 13 ans on a  assisté au meurtre de sa famille, mère, frère, et soeur assassinés par le père de famille ? Martin, a survécu mais une idée l'obsède : comprendre et retrouver ce père assassin non jugé. A 18 ans il part en Patagonie à sa recherche.

Quelle histoire ! Pascale Maret avec son talent habituel, pose d'emblée le décor par la scène choc des meurtres. Ensuite on plonge dans les pensées de Martin, survivant malgré lui d'un drame. C'est fort, douloureux et beau. Un roman atypique qui marquera forcément ses lecteurs.

T. Magnier, 2016   public : ados à partir de 15/16 ans